Le vinaigre blanc

Mis à jour : avr. 27

Premier à ouvrir notre série de posts sur les ingrédients incontournables de l'entretien au naturel, le vinaigre à lui tout seul rentre dans toutes les cases.


Désodorisant, détartrant, dégraissant, désinfectant, anti-calcaire, il est LE produit écologique et économe indispensable quand on souhaite putzer de manière naturelle et durable.



Mais pour commencer, c'est quel vinaigre qu'on utilise?

C'est une question qui revient souvent durant nos ateliers. Or le vinaigre blanc, de ménage ou vinaigre d'alcool, car c'est exactement le même produit, est un vinaigre (comme tous les autres, cidre, balsamique etc) issu de la fermentation de fruits ou de céréales.

On l'utilise pour le nettoyage en solution aqueuse, à un taux d'acidité situé entre 8% et 14%, soit le taux d'acide acétique qu'il contient. Sachant qu'un vinaigre de vin ou de cidre présente un taux d'acidité de 5 à 8%, on pourrait utiliser également le vinaigre blanc 8% à des fins alimentaires (pour faire ses conserves de légumes au vinaigre par exemple!). On gardera le 12% pour le ménage uniquement, car trop acide pour être consommé.

Le vinaigre blanc est toujours très bon marché, on le trouve en épicerie vrac (prenez avec vous une bouteille vide à remplir!), épicerie bio, ou en grande surface.


Quelles sont ses propriétés et ses vertus?

Ecologique car 100% biodégradable et non toxique, il ne pollue pas les eaux une fois votre ménage fait, ni vos poumons - au contraire de l'eau de Javel ou d'autres produits chimiques issus de la grande distribution, la première contenant du chlore toxique les les seconds étant trop souvent composés de molécules non ou peu biodégradables, de parfums, de colorants, de dérivés pétroliers nocifs pour nous et bien sûr pour les écosystèmes aquatiques!

(A ce sujet, (re-)découvrir l'émission d'A Bon Entendeur du 22 octobre 2019 qui est très informative! https://pages.rts.ch/emissions/abe/10696288-produits-de-nettoyage-que-contiennent-ils-vraiment.html)

C'est un acide faible, à l'instar de l'acide citrique, et donc il possède un bon pouvoir anti-calcaire et donc détartrant. Plus le taux d'acidité de votre vinaigre sera élevé (12%), plus il sera rapide à dissoudre le calcaire.


Excellent antiseptique et anti-bactérien, il permet de désinfecter sa maison des micro-organismes, tels que bactéries et champignons! Il ne vient pas à bout de 100% des bactéries comme une eau de javel, mais ne dit-on pas que pour notre immunité, il est nécessaire de conserver une partie des bactéries qui nous entourent?

Cependant, il n'est pas pour autant un virucide (il n'élimine pas le coronavirus!). Donc par les temps qui courent, tout désinfecter au vinaigre ne suffira pas à désintégrer le virus éventuellement présent sur vos clés ou votre poignée de porte! Privilégiez l'alcool à 70% minimum dans ce cas précis, qui a la capacité de dissoudre l'enveloppe du virus pour le décomposer.

Par contre pour éliminer les bactéries communes, le vinaigre a un pouvoir exemplaire et sera votre allié pour toutes les surfaces.

Enfin, il a des vertus désodorisantes sur les textiles, vêtements ou tapis et ne vous en faites pas, son odeur disparait complètement en séchant!


Un peu de chimie

Vous avez sans doute déjà fait l'expérience de mélanger un acide, tel que le vinaigre (ou l'acide citrique), à une base (bicarbonate de soude ou encore carbonate de soude (=cristaux de soude). Ça mousse, une réaction d'effervescence se produit: il s'agit de dioxyde de carbone (CO2) qui s'échappe et c'est ce moment précis qui marque l'apogée du pouvoir nettoyant de vos produits.

En effet, une fois l'effervescence retombée, vous vous retrouvez avec de l'eau et du sel (précisément de l'acétate de sodium, substance non toxique résultant de la réaction entre la base et l'acide).


On évitera donc d’ajouter à l'avance du vinaigre à du bicarbonate (dans l'idée de faire un produit nettoyant à conserver par exemple) car la réaction de ce mélange annule les propriétés de chacun des deux produits. On profitera de ces propriétés et de cette réaction pour un nettoyage instantané (WC, débouchage de lavabo par exemple).


Si le gaz s'échappant lors de la réaction vinaigre/bicarbonate n'est ici pas toxique, attention toutefois aux projections lors de la réaction chimique qui peuvent irriter les yeux.


Et quelques recettes et astuces

Première chose, pour ceux qui sont totalement rebutés par l'odeur du vinaigre dans leurs préparations "maison", 2 options!


  • Parfumer son vinaigre avec des peaux d'agrumes (citrons, oranges, mandarines), des fleurs (lilas, jasmin), du thym ou des branches de conifères (genre votre sapin de Noël): on remplit un bocal avec l'ingrédient de son choix, on recouvre de vinaigre et on laisse macérer bocal fermé durant 15 jours à l'abri de la lumière. Après cela, on ouvre, on filtre et on utilise.

  • Échanger le vinaigre contre de l'acide citrique, qui devra du coup être dilué car il se trouve le plus souvent sous la forme de granulés déshydratés. Il possède les mêmes propriétés que le vinaigre, si ce n'est qu'il a des propriétés détartrantes encore plus puissantes, et l'odeur en moins. Dissoudre 30g d'acide citrique dans 1 litre d'eau chaude.




Re-découvrez ci-dessous ses multiples usages pour le ménage, la cuisine ou le jardin!

Une maison clean & green:


  • Fabriquez votre spray pour les vitres en mélangeant 1/3 d'eau, 1/3 d'alcool et 1/3 vinaigre blanc. L'alcool n'est pas obligatoire, mais il permet une évaporation plus rapide du liquide et participe au dégraissage des surfaces. Alcool à 70% ou sinon vodka (45%) dans un esprit de maison naturelle (hors période de coronavirus, voir ci-dessus le paragraphe sur les propriétés antiseptiques du vinaigre).

  • Ce spray se mue en nettoyant multi-usage, dégraissant, désinfectant et anti-calcaire. A utiliser sur vos plans de travail, robinetterie, inox, vitro cérame. L'alcool n'est pas indispensable dans ce cas de figure, du vinaigre pur ferait même l'affaire!

  • En parlant de vinaigre pur d'ailleurs, utilisez-le pour désinfecter un plan de travail (pas en marbre!), vos planches à découper ou ustensiles en bois, la cuvette des WC, simplement dans un spray!

  • Utilisez-le comme liquide de rinçage dans le lave-vaisselle, directement dans le compartiment adhoc.

  • Ou comme assouplissant pour le linge: le vinaigre adoucit les fibres, fixe les couleurs, désodorise le linge, entretient le lave-linge (pouvoir anti-calcaire). Dans une bouteille, diluez 1/3 de vinaigre dans 2/3 d'eau, puis verser 1dl de ce mélange dans le compartiment adoucissant. Attention toutefois à ne pas le faire trop concentré ni trop souvent, car le vinaigre peut fatiguer les élastiques de certains vêtements. A utiliser donc avec modération, uniquement de temps en temps et avec certaines machines bien précises, comme les linges de bain en éponge par exemple.

  • Cette fois pour l'entretien du lave-linge, effectuez tous les 2-3 mois un cycle de lavage à vide à haute température (95°C) en ajoutant 3dl de vinaigre dans le compartiment à lessive. Cela va permettre de désinfecter votre machine et d'éliminer les résidus de savon. D'ailleurs cette étape est préconisée tant pour les utilisateurs de lessive "industrielle" que pour ceux qui ont opté pour la lessive "naturelle"!

  • Et comme le principal défaut du vinaigre c'est d'être liquide, pour un usage local permettant un temps de pause, on fabrique son gel WC en mettant dans une casserole 200ml d'eau froide auquel on ajoute 4g de gélifiant (agar agar - peut être remplacé par un épaississant comme de la maïzena, gomme de xanthane ou gomme de guar). Bien mélanger et porter à ébullition en remuant avec un fouet. Hors du feu, ajouter 500ml de vinaigre blanc. Remuer encore pour bien homogénéiser le mélange. Une fois refroidi, vous obtenez votre gel. Si vous le souhaitez, vous pouvez incorporer 20 gouttes d'huiles essentielles antibactériennes (citron, tea tree p. ex) et verser la solution dans un flacon pour produit WC propre. On oublie pas l'étiquette, il se conserve jusqu'à 1 an!

  • Le mélange qui débouche tout: pour déboucher les canalisations encombrées, on va créer la fameuse réaction d'effervescence dont on parlait plus haut, en versant directement dans le conduit d'écoulement 1 dose de bicarbonate de soude, 1 dose de sel de cuisine et 1 dose de vinaigre. On laisse réagir et reposer pendant 30 minutes à quelques heures, voir une nuit, puis arroser d'un bon litre d'eau bouillante. A faire régulièrement pour entretenir les conduites et si vraiment c'est bouché, répéter l'opération.

  • Et bien sûr pour une session détartrage (bouilloire, cafetière (même Nespresso!), on fait chauffer le vinaigre et on laisse reposer toute une nuit. Évitez toutefois de respirer les vapeurs et effectuer 1 ou 2 cycles de rinçage pour éliminer les résidus.

  • Enfin, on peut faire un bon nettoyage du frigo au vinaigre pur avec un chiffon propre, ou du four micro-onde en plaçant un bol d'eau et de vinaigre que l'on chauffe, avant de rincer les parois avec un chiffon.


A la cuisine...


  • Par les temps qui courent (et même en temps normal), un bon nettoyage des fruits et légumes au vinaigre est intéressant pour éliminer bactéries, moisissures, germes et résidus de produits phytosanitaires : plongez vos légumes dans un bon volume d'eau froide (dans l'évier directement) additionné de 2dl de vinaigre, pour éliminer impuretés, bactéries et résidus de produits phytosanitaires. Laisser poser 5-10 minutes puis rincer et éponger les aliments. On peut d'ailleurs remplacer le vinaigre par le bicarbonate de soude dans cette application. Dans ce cas, on dissout 2cs dans l'eau froide, ou on frotte les légumes à la main avec la poudre non diluée.

  • Comme déjà mentionné plus haut, on l'utilisera aussi pour faire ses conserves de cornichons ou sa moutarde, car comme les bactéries ne peuvent pas proliférer en milieu acide, il jouera le rôle de conservateur. Dans ce cas, préférez un vinaigre blanc avec un faible taux d'acidité, maximum 8%.


Et pour les jardiniers...


  • Le vinaigre est un excellent désherbant naturel, pour autant que l'on veuille vraiment se débarrasser de certaines espèces végétales invasives. Il va brûler les parties aériennes des plantes à son contact, et ne vas pas tuer la plante jusqu'à la racine. A renouveler donc régulièrement sur les terrasses, allées et autres sols inertes. Il suffit simplement d'asperger les indésirables de vinaigre non dilué, ayez un vaporisateur à portée de main. Ou pour des zones plus grandes, diluer 1 part de vinaigre dans 1 part d'eau et arroser la zone à désherber. A faire tôt le matin en saison avant que les mauvaises herbes ne soient trop vigoureuses et à appliquer régulièrement sur les jeunes plantes qui meurent de cette façon intégralement.

  • Le vinaigre est aussi efficace comme insectifuge (fourmis et autres petites bestioles) : asperger les entrées de la maison (rebords de fenêtres et portes). Ça ne les tue pas, ça leur fait juste prendre un chemin différent!

  • Et enfin pour conserver les fleurs coupées : on dilue 1cs de vinaigre et 1cs de sucre dans l’eau des fleurs.


Voilà, vous savez tout! Et vous, vous l'utilisez comment votre vinaigre? N'hésitez pas à partager ici vos recettes!


Quelques précautions pour finir...

Évitez de mélanger du vinaigre avec de l’eau de javel : cela dégage des vapeurs toxiques. Mieux, on fait une croix sur l'usage de la javel tout court qui est un désastre pour les écosystèmes et pour notre santé!


Enfin, si vous avez des surfaces en pierre et notamment en marbre, éviter de les nettoyer au vinaigre. En effet, le vinaigre en contact avec de la pierre calcaire comme le marbre risque de la rendre poreuse, car le calcaire est dissout par le vinaigre.


Références:

- "Du sel, du citron, du vinaigre, du bicarbonate de soude: Recettes et astuces pour tout faire dans la maison", Shea Zukowski, Poche Marabout, 2019.

- "Le vinaigre blanc : nettoyer, dégraisser, désinfecter, faire briller", Louet, Isabelle, Ed. Massin, 2016.

- "Produits récup' : bicarbonate de soude, citron, vinaigre, chlorure de magnésium, savon noir et co", Cousin Nathalie, Semenuik Nathalie, Bacon Caroline, Ed. Rustica, 2018.


0