12 astuces pour une année zéro déchet

Mis à jour : juin 14

Agir pour la planète et pour sa santé n'a rien de bien sorcier. Des petites habitudes à changer et quelques nouveaux gestes à acquérir, permettent d'intégrer pas à pas une routine plus responsable dans son quotidien. Aux petits moyens, les grands effets!


Mais attention, il n'est pas question de tout vouloir changer d'un coup et de risquer le burn-out écologique!


Commencez par choisir l'action qui vous parle le plus, celle qui vous semble la plus abordable et facile à mettre en œuvre. Commencez-par là, et vous verrez que petit à petit, les actions s'enchaîneront d'elle-mêmes.


Ne cherchez pas non plus à être parfait-e, l'idée est que chacun puisse faire sa part selon son envie, mais aussi le temps dont il dispose, ainsi que selon sa configuration familiale! Il n'est parfois pas simple de vouloir ancrer de nouvelles habitudes au sein de la famille.

Soyez indulgent-e avec les autres, et aussi avec vous même.




Allez c'est parti, découvrez ci-dessous nos 12 astuces zéro déchet pour prendre soin de notre planète en 2021!


1. Anticiper vos courses

Ayez toujours avec vous quelques sacs à vrac pour les achats impromptus, et lors des "grandes courses", équipez-vous de cabas réutilisables et de filets à fruits et légumes.

Que ce soit au marché ou au supermarché, vos fruits et légumes ne risquent rien à être transportés en vrac et surtout hors d'un sachet en plastique!


2. Achetez en vrac, local et de saison, le plus possible

Allez faire le marché, trouvez un maraîcher près de chez vous ou optez pour une livraison de paniers de légumes à domicile.

Poussez la porte d'un magasin de vrac pour y remplir vos contenants (pochons et bocaux) avec farine, sucre, pâtes, légumineuses, céréales, épices, fruits secs, parfois frais, mais aussi huiles, vinaigres, bière, savons, shampoings, lessive, maquillage! On trouve de tout dans un magasin de vrac et la qualité est vraiment au rendez-vous.


La liste de ces magasins est longue et vous trouverez forcément une épicerie vrac dans votre région sur la carte interactive de l'association Zero Waste Switzerland.


3. Réutilisez vos contenants!

Non, pas besoin de s'équiper de 50 nouveaux bocaux lorsqu'on commence à acheter en vrac.


Réutilisez vos bocaux et bouteilles en verre, vos boîtes en métal ou céramique pour y mettre vos céréales, graines, vos conserves ou vos boissons-maison, ou pour conserver des restes alimentaires au frigo; ne jetez plus vos flacons, spray ou bidons en plastique qui contenaient vos produits d'entretien, remplissez-les à l'épicerie vrac avec des produits écologiques en vrac ou encore mieux, mettez-y vos produits faits-maison!

Ah et les boîtes à oeufs! Même si elles sont compostables, elles peuvent se remplir, encore et encore et encore. Il n'y a pas de petites économies de matière :-)


4. Buvez de l'eau du robinet

C'est simple comme bonjour, pas vrai? On a la chance de vivre dans un pays ou l'eau du robinet est d'excellente qualité, pourquoi payer 15x son prix et se coltiner des packs de bouteilles à bout de bras quand c'est si facile de se servir un verre d'eau fraîche depuis sa cuisine?

Vous épargnerez ainsi une montagne de déchets PET. Le recyclage du PET ne permet pas (encore) un recyclage à 100% et la matière existante ne pouvant pas être réutilisée dans son entier, il y aura forcément une part (environ 30%) de PET neuf pour fabriquer de nouvelles bouteilles.

Et puis, depuis que l'on sait qu'une partie de nos déchets plastiques sont acheminés jusqu'en Asie pour être traités dans des conditions pour le moins douteuses, évitons de cautionner ce système opaque et irresponsable (reportage de Temps Présent du 8 octobre 2020).


Bref, l'eau du robinet, c'est la vie! Et si vous avez besoin d'y mettre du goût, choisissez de bons sirops artisanaux, faites-vous du thé ou de la tisane, aromatisez avec des fruits ou des herbes aromatiques.

Ou encore faire votre boisson santé, le kéfir de fruit, cette boisson fermentée, légèrement pétillante, qui peut faire penser à de la limonade. Celle-ci va entre autre rétablir et renforcer votre flore intestinale (l'intestin est notre deuxième cerveau!) grâce aux probiotiques, de bonnes bactéries, et booster votre système immunitaire. Besoin de graines de kéfir? N'hésitez pas à nous contacter, nous en avons régulièrement à donner. Nous avions rédigé tout un article de blog sur le kéfir de fruit, toutes les informations s'y trouvent pour réussir vos fermentations!


5. Habituez-vous à ne plus jeter les restes alimentaires

700, c'est le nombre de kilos de déchets ménagers produit par personne en Suisse chaque année, dont 190 kg sont des denrées alimentaires jetées à la poubelle alors qu'elles pourraient encore être consommées (Le Temps du 29.04.2019).


Un reste de riz? Une salade fatiguée? Des fruits trop mûrs? Un vieux bout de pain sec?

Ne jetez plus vos restes de repas et soyez créatifs! Le riz se saute à la poêle avec des légumes ou se glisse dans une soupe, la salade d'hier se mixe et se mélange à du fromage frais pour vos tartines, les fruits en smoothie, compote ou confiture, le pain en croutons pour la soupe ou se remet au four... et j'en passe!

Les possibilités sont infinies, il suffit d'ouvrir ses placards ou son frigo pour adapter un reste de repas en un nouveau plat ou en-cas. La blogueuse canadienne de Chic Frigo Sans Fric est d'ailleurs la star du "touski" (traduisez "tout se qui reste"!), allez vous inspirer de ses recettes!

Et si vraiment c'est plus possible, compostez!


6. Refusez le superflu

Désabonnez-vous des newsletter inutiles, refusez les flyers envahissants, placardez un stop-pub sur votre boîte aux lettres.

N'acceptez que ce qui vous fait plaisir et ne vous laissez plus envahir par des sollicitations inutiles qui finiront dans les 20 secondes à la poubelle.


7. Faites-du tri dans vos vêtements

Sortez de vos armoires tous vos vêtements, y compris ceux délaissés depuis longtemps, ceux qui sont déformés, abîmés et juste importables. Ne gardez que ce qui vous met en valeur, vous va bien et ce dans lequel vous vous sentez à l'aise.

Pour le reste, upcycler ce qui peut l'être: transformez de vieux leggings en tawashis, une chemise en sac à vrac, un vieux t-shirt en chiffon lavable pour faire vos vitres ou la poussière.

Donnez autour de vous ou à des associations (armée du salut, emmaüs, le Galetas etc.) ou mettez en vente ce que vous ne portez plus, cela permet de limiter le gaspillage et de donner une nouvelle vie à vos vêtements.


On peut bien sûr appliquer le tri des vêtements aux livres, papiers, ustensiles de cuisine, objets déco, produits cosmétiques etc.

Et si cette étape vous semble insurmontable à réaliser seul-e, vous pouvez toujours faire appel aux fées du désencombrement, telles que Clarity Home Detox ou Madame Pepperpote.


8. Remplacez éponges, papier "ménage" & brosses à vaisselle en plastique par des alternatives durables et/ou biodégradables

On oublie parfois que les éponges et autres chiffons d'entretien standard sont constitués de matière synthétique. Vous la voyez, cette patte toute effilochée ou cette éponge qui semble avoir fait la guerre? Et bien dites-vous que les particules qui se sont émiettées à force d'usage ont disparu dans vos canalisations. Le problème des micro-plastiques dans nos lacs et rivières est important et si l'on a la possibilité de réduire leur dispersion à la source, c'est un grand bien-fait pour l'environnement, les organismes aquatiques et finalement, le contenu de nos assiettes.


Remplacez donc les éponges du commerce par des brosses en fibres végétales ou en luffa.

Le papier "ménage" jetable ou les chiffons synthétiques par des essuie-tout lavables, des chiffons de récup' coupés dans un vieux t-shirt, ou notre joli Carré essuie-tout en fibres végétales qui se composte après de longs mois d'usage.

Enfin, troquez votre brosse à vaisselle venant du grand géant suédois par une jolie brosse en bois à tête compostable et interchangeable.


9. Optez pour les cosmétiques solides

Le nombre ahurissant de flacons en plastique jetés à la poubelle n'a d'équivalent que la quantité d'eau aberrante contenue dans un produit liquide ou en gel! Sans compter les multiples substances indésirables de synthèse et/ou dérivées du pétrole, allergènes et autres perturbateurs endocriniens néfastes pour notre santé mais aussi pour les milieux aquatiques.



Un pain nettoyant solide, saponifié à froid ou dermatologique, servira très souvent à la fois pour le corps et les cheveux, parfois même pour le visage. L'après-shampoing solide qui démêle les cheveux, ça existe, et ça fonctionne!

Le seul prérequis, choisir un bon porte-savon qui permettra de les laisser bien sécher entre deux douches, pour que vos savons durent le plus longtemps possible.


10. Fabriquez vos produits d'entretien ou cosmétiques de base

Nous on est un peu les papesses du faire-soi-même, vous commencez à nous connaître :-)

Mais tout le monde n'a pas forcément l'envie, ni le temps (même si c'est très vite fait) de se mettre à fabriquer ses propres produits. Donc pas de culpabilité, faire un peu c'est déjà beaucoup!

Mais si vous êtes motivé-es, alors un univers s'ouvre à vous!


Equipez-vous des indispensables (bicarbonate de soude, cristaux de soude, vinaigre, savon noir, acide citrique et/ou argile, etc) et vous pourrez nettoyer toute votre maison de façon naturelle et non-polluante, en économisant du plastique et beaucoup d'argent!


Idem pour les cosmétiques: déodorant, dentifrice, gommage et masque visage, réalisables en deux coups de cuillères à pot et (très souvent) avec le contenu de vos placards de cuisine.


11. A l'extérieur

Evitez les contenants et emballages jetables, prévoyez du réutilisable!

A midi au bureau, durant une sortie en famille... On a tant d'occasion d'éviter les contenants jetables à usage unique.


Gardez une ou deux boîtes-repas au bureau dans un sac en tissu pour y mettre le take-away de midi, un jeu de couverts et une petite serviette en tissu.

Vous sortez quelques heures? Emmenez votre gourde (ou votre thermos), un sac à vrac ou beeswrap pour y mettre un sandwich ou tout autre petit en-cas... vous serez paré-es!


12. Empruntez, louez, réparez

La base de l'économie circulaire. Emprunter autour de soi, louer sur une plateforme d'échange entre particuliers ou dans une bibliothèque d'objet, combattre l'obsolescence programmée en réparant ce qui peut l'être, bref, on réfléchit à deux fois avant d'acheter sur un coup de tête ou de jeter ce qui peut encore servir.



Voilà, 12 mois, 12 options pour se lancer dans un mode de vie plus économe en déchets - et économe tout court!

Comme dit plus haut, appréhendez chaque domaine à votre manière, selon vos convictions, votre temps et votre envie. Le but n'est pas d'être parfait-e (nous ne le sommes pas non plus, on vous rassure!), mais de prendre conscience petit à petit du potentiel de ces petits gestes à priori anodin, qui infléchissent notre manière de consommer et de vivre.


Alors, vous démarrez par quoi?


Belle quête du déchet minimum et prenez soin de vous!